Projection et débat autour du film Debout

par | Blog

Debout, documentaire réalisé par Stéphane Haskell

Discussions autour du film

Stéphane Haskell a la quarantaine. Il brûle la vie par les deux bouts et se retrouve du jour au lendemain gravement handicapé du syndrome de la queue de cheval. Le film raconte comment le yoga a pu l’aider. Aussi aider des femmes et des hommes à travers le monde à se reconstruire physiquement, émotionnellement et psychiquement. Ces « passeurs » comme il les nomme, ce sont des professeurs de yoga parlant un langage universel. Un langage fait de mots et de gestes, montrant ainsi la voie à des milliers de personnes vers la guérison. Le yoga n’est pas magique et ne guérit pas tout mais il est une thérapie par le corps bien plus efficace que que toute thérapie verbale. Cette pratique nous apprend à nous reconstruire ou à nous construire.

Le réalisateur travaille d’abord pour l’agence SIPA PRESS et collabore avec l’agence CAPA. Il est aujourd’hui réalisateur, photo-journaliste et écrivain.
Avant de réaliser ce documentaire, il sort Breathe ; Yoga un souffle de liberté destiné à la TV. Il écrit également le livre Respire sur la guérison et la pratique du yoga. Et plus récemment, l’ouvrage Ecoute dans lequel il se penche sur les thérapies par le son.

Les intervenants du film sont :

Thérèse Poulsen/ professeure de yoga spécialiste du trauma – Bali – Allemagne
Corine Biria / Iyengar – Paris
Jean Pierre Farcy / Spécialiste du dos
Les prisonniers de Saint Quentin, Californie / James Fox fondateur de Prison yoga Project / prisonyoga.com
Eric Small / Le yoga et les maladies incurables – Sclérose en plaque
Abraham et Rachel Kolberg / Professeur de yoga et membre d’une communauté ultra orthodoxe
Ephrat Michelson / professeure d’Iyengar en Israël
Paige Elenson / Le yoga au Kenya
Sylviane Vincent / professeur d’anglais & yoga à l’école
BKS Iyengar / Le dernier maître (Light on yoga – La bible du yoga)

Le yoga, la relaxation et la méditation ont des bienfaits démontrés sur le plan physiques et psychique ?

Ces disciplines permettent d’installer une hygiène de vie. Elles améliorent nos fonctions cognitives, notre attention notre mémoire, nos défenses immunitaire, le diabète, l’hypertension et nos capacités pulmonaires. Elles augmentent la solidité de nos os. Elles diminuent les risques de problèmes cardio-vasculaires, la dépression, le stress, les troubles du sommeil. Elles agissent en prévention du burn-out. Aide à ralentir le vieillissement cérébral, à augmenter le gain de confiance en soi,…et la liste est encore longue !

Mais concrètement comment ça marche ?

Les asanas (postures) insistent sur l’ouverture et le soulèvement de la poitrine qui stimulent le nerf vague, situé au niveau du tronc cérébral. Il est celui qui contrôle notre système parasympathique – qui régule le rythme cardiaque, respiratoire – et permet de ramener le calme dans l’organisme après un stress. Aussi, le yoga augmenterait le taux de neurotransmetteurs GABA qui inhibent les neurones et “calment” le cerveau.

La méditation, un anti-douleur ou anti-dépresseur au même titre que les médicaments ?

Cela est vrai notamment dans le cadre de maux de tête, de douleurs chroniques ou d’épisodes dépressifs, par exemple. La méditation peut donc s’avérer être un bon complément voire substitut aux médicaments et doit dans le cadre d’une maladie physique ou psychique s’accompagner d’un suivi médical.

La méditation empêche-t-elle de vieillir ?

Non mais elle modifie positivement les capuchons de nos chromosomes, appelés télomères. Elle permet ainsi de ralentir notre vieillissement mais surtout de vieillir en meilleure santé.

Quels sont les chiffres du yoga en 2019 ?

En 2019, plus de 2,6 millions de personnes ont pratiqué le yoga en France. Et près de 300 millions à le pratiquer à travers le monde. 84% sont des femmes. On assiste donc actuellement à un réel phénomène de mode sans doute pour notre plus grand bien.

Mais au fait que signifie yoga ?

« Mettre en joug, atteler », « mode d’emploi, technique », « unir ou concentrer » sont quelques-unes des traductions de la racine sanskrite yuj du mot yoga. Dans l’ouvrage de référence Yoga-sûtras de Patañjali, le yoga consiste en « l’arrêt des perturbations du mental ». A travers ces quelques définitions, on entrevoit que le yoga est, depuis son origine il y a des milliers d’années, bien plus qu’une simple gymnastique physique, mais plutôt un art de vivre, de la transformation et une philosophie de vie.

Satynanda a dit « Le 3ème millénaire sera spirituel et le yoga sera son véhicule principal. » Au vu de ce film, nous voulons bien le croire !